AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 Half dead ∞ FBnoel2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Hen Ho Joo
HUMAIN
PROFIL

get to know me
30/05/2016
84
Band Il Nam
28
30/07/1989
GD




ERRER EST HUMAIN
PARDONNER EST DIVIN

J'AI VU LES MIENS
ME LAISSER CREVER
COMME UNE CHAROGNE

ET EUX M'ONT RAMASSÉ

NE ME DEMANDEZ PAS
D'AIMER CEUX DE MON ESPÈCE
JE PRÉFÈRE VIVRE EN DANGER
QUE SAFE & ALONE





Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t101-hen-ho-joo-humain-de-la-peinture-a-l-explosif#768

MessageSujet: Half dead ∞ FBnoel2015    Mer 1 Juin - 19:25



Half dead ∞ FBnoel2015
**Vyk**



Il Neige. Trop. Beaucoup trop. Cela ne va peut-être que durer un ou deux jours, mais il n'a plus rien. Son premier hiver dehors. Il entend les musiques de noel. Ses souvenirs s'évadent vers des images plus chaudes, plus... il ne sait plus. Tout ce qu'il pensait si vrai, si important, indispensable, n'était qu'un pathétique carton qui a flambé à cause d'une allumette hasardeuse. Un destin de merde. Il avait tout. Il a dit non. Une seule fois. Et il en paie de sa vie. Il se sent plus ses doigts ni ses pieds. Il n'a plus qu'un seul sac de fringues qui est sous son cul pour ne pas être sur le verglas du bitume et le vent tournoie tellement qu'il ne peut même pas s'abriter. Lui le mec promis à un avenir de professeur en chimie appliquée, se retrouve comme un chien errant drogué depuis un an bientôt... sans rien. Il a déjà tenté de revenir vers sa famille. Sa mère l'a chassé en larmes. Son père l'a insulté. Ses frères sont interdits de le voir. Et sa fiancée l'a banni de sa vie, pour un mec laid et complètement con... Il n'aurait pas du repenser. Noël fait mal aujourd'hui. Noël est un poison. Les familles qui passent ne s'arrêtent pas. Maman, pourquoi le monsieur il est par terre? T'arrêtes pas chéri, il est peut-être malade "ou" C'est peut-être un taulard. Il a arrêté de vouloir leur gueuler dessus. De vouloir leur dire que c'est un mec bien qui a juste croisé les mauvaises personnes. Il a trop mal, et il n'a pas bouffé depuis plusieurs jours. Il essaie de chopper ce qu'il peut mais il arrive à cours de ressources. On pense qu'on est prêt à tout. On pense que quand on a besoin, l'instinct apparait mais c'est faux. On réfléchit. On a des solutions, mais ni l'argent, ni le matériel et des choses connes comme le froid, la fatigue, la faim, vous arrête dans votre projet de titan:survivre. Et on comprend qu'on est juste un animal. Une proie. Faible. Transformé par un monde moderne qui se fait bouffer si elle n'a plus rien...

Appuyé contre ce muret froid, allongé à moitié sur ce sac qui commence lui même à ne plus être assez épais pour ne pas laisser la neige monter dessus, la température de son corps ne cesse de descendre. Il pourrait demander de l'aide. Pour quoi faire. Ils le remettraient dehors demain matin et ce serait la même chose demain soir, mais cette fois-ci ils ne le reprendraient pas. Il le sait. Il l'a déjà fait. Ses mains ne tremblent même plus. Blanches comme la mort, rentrées dans ses manches. Son énorme manteau et la seule chose qui le protège de ce froid qui racle chaque cellule de sa silhouette amaigri par plusieurs mois de toxicomanie... Son souffle se ralentit à chaque tentative... et cette fumée si caractéristique de la chaleur de son corps commence à ne plus sortir de ses poumons. ça le brule. ça lui arrache la gorge. Ses lèvres se fendent sous le vent coupant, pourtant il a rabattu sa capuche au maximum. Sa salive elle-même manque et il a vraiment soif, mais la neige est dégueulasse, presque colorée par le bitume noirâtre. Aucun dose depuis deux jours maintenant... il comate, incapable de trouve son héroïne, incapable de vouloir le faire. Ni manger. Et encore moins dormir. Ou si. Dormir, mais pour toujours. Éreinté. Abusé par une putain de vie qui a préféré donner l'avantage à un salopard... et coulé un génie... Aucun tag sur les murs ne le sauvera. Il meurt et... le sait. Ses yeux se ferment... Il ne bouge plus. Et les minutes s'écoulent. Son corps commençant à recevoir la neige comme un linceul de fortune.






FUCKIN'STREET'ARTIST
LET'S PLAY WITH BOMBS
no matter wich ones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jang Vyk
α ALPHA
PROFIL

get to know me
26/05/2016
158
24
16/03/1993
Im Jae Bum - GOT7



Sujets en cours :
all in for you - ft bang autumn
oh, flower you are so sweet - ft park eun ji
grass ain't greener - ft kim c. alix
half dead - ft hen ho joo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t56-jung-vyk-i-ll-eat-you-up#225

MessageSujet: Re: Half dead ∞ FBnoel2015    Jeu 2 Juin - 1:13

HALF DEAD
Flashback.



Tenue ◆ L’hiver était rude, glacial, cinglant. Il était pire que ces dernières années. Les conditions météorologiques étaient devenues impitoyables. Et, hélas, une bonne partie des gens qui vivaient dehors en crevaient. En même temps, comment pouvaient-ils tenir, survivre, face à des vents qui vous arrachent la gueule et à un froid qui vous dévore les os ?  Vyk avait de la chance d’avoir un toit sur la tête et un corps bien plus résistant que celui des humains ; sans compter le fait qu’il n’était absolument pas sensible aux maladies, juste à la mort. Ce n’était pas le cas de tout le monde. D’ailleurs, la plupart des personnes qui se voyaient contraintes de s’installer sur le parvis n’avaient même pas de quoi manger : et on s’étonnait ensuite qu’ils ne passaient pas la saison, sérieusement ? L’homme était faible de base mais si, en plus, il ne pouvait pas se nourrir, la faucheuse ne se faisait guère attendre. Mains enfoncées dans les poches de son manteau bien épais, le brun longeait les rues d’un pas rapide, son nez se fiant aux odeurs du quartier pour le guider jusqu’à son lieu de rendez-vous. Il n’était pas du genre à sortir son téléphone pour regarder son GPS bien qu’il était très à l’aise avec la technologie, ses capacités de loup lui suffisant amplement. Il était pour l’évolution, il n’allait donc pas régresser en se faisant assister par un appareil. Tandis qu’il tournait dans une rue, direction la bibliothèque municipale pour rejoindre un ami politicien qui désirait l’aider à pénétrer un peu plus dans la sphère de l’humanité, son nez lui ordonna de s’arrêter. Ah, qu’est-ce que c’était que ça ? L’odeur de la mort, sans aucun doute. Ses oreilles pouvaient discerner un faible pouls, un pouls qui tentait vainement de subsister mais qui n’allait pas y arriver tout seul. Est-ce qu’il avait le temps de s’occuper de ça, de sauver quelqu’un ? Il allait être en retard et son rendez-vous était prévu depuis des mois, c’était une aubaine à ne pas manquer. Mais pouvait-il vraiment se permettre une chose aussi immonde qu’est l’ignorance ? Non, bien évidemment que non ; il préviendrait son ami de longue date qu’il le retrouverait un autre jour, plus tard, quand il aurait sauvé cette vie. Cette vie qui essayait du mieux qu’elle pouvait de ne pas se perdre à jamais. Balayant la rue du regard, le Delta cherchait l’âme en peine. Elle ne fut pas très dure à débusquer, plus loin, contre un mur, informe.

« Et merde. » souffla-t-il alors qu’il s’agenouillait près du corps quasi inerte et aussi blanc que la neige qui ne s’était pas encore écrasée sur le sol noirci par la pollution des villes. Il respirait à peine, il avait l’air foutrement mal au point et ça ne présageait rien de bon du tout. Rapidement, Vyk l’analysa. Il faut toujours analyser avant de prendre une décision. Pourquoi ? Pour prendre la bonne, tout simplement. Agir sur un coup de tête peut permettre de faire des choses magnifiques, pas de doute, mais le plus souvent il faut prendre le temps de se poser les questions les plus primordiales : y a-t-il une plaie ouverte ? Non, il aurait senti l’odeur du sang. Est-ce que le pouls est stable ? Oui, mais faible. De la fièvre ? Pas une trace. Vu comme ça, l’humain n’avait pas l’air malade, juste en hypothermie et affamé. L’emmener à l’hôpital allait faire l’affaire et, généreux, il paierait évidemment son admission aux soins intensifs. Néanmoins, quelque chose était louche. Il avait déjà senti cette odeur quelque part et, là, en revanche, ce n’était pas celle de la mort. Soudain, la réponse se pointa dans son esprit, électrisant ses sens. De la drogue, putain, oui, c’était ça, de la drogue. Il faisait face à un drogué qui se retrouvait à la rue parce qu’il y avait neuf chances sur dix qu’il ne puisse plus payer son loyer à force de liquider sa thune dans ses doses de mensonges. « Tu m’entends ? » lança-t-il à voix haute alors qu’il posait sa main étonnement chaude sur l’épaule de la jeune victime, son ton restant ferme malgré l’inquiétude. Aucune réponse, il allait devoir agir en solo. Grognant, il passa son bras droit autour de la taille de l’inconnu avant de passer son second sous ses jambes afin de le soulever ; ce qu’il fit avec grande aise, rien de bien difficile pour un loup, surtout pour un loup de son rang. Pas d'hôpital pour les drogués. « Tiens bon, p’tit con. » ajouta-t-il alors qu’il se mettait à courir vers le QG des iriels  qui était juste à côté d'ici, tous les taxis étant bloqués par la neige – c’était notamment la raison pour laquelle il n’avait pas pris de voiture aujourd’hui. Il adorait courir, c’était un fin coureur et transporter en urgence un humain de 60 kilos sur plusieurs mètres ne lui posait pas de problème. Quand faut y aller faut y aller et il ne comptait pas laisser cet humain crever comme un moins que rien dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hen Ho Joo
HUMAIN
PROFIL

get to know me
30/05/2016
84
Band Il Nam
28
30/07/1989
GD




ERRER EST HUMAIN
PARDONNER EST DIVIN

J'AI VU LES MIENS
ME LAISSER CREVER
COMME UNE CHAROGNE

ET EUX M'ONT RAMASSÉ

NE ME DEMANDEZ PAS
D'AIMER CEUX DE MON ESPÈCE
JE PRÉFÈRE VIVRE EN DANGER
QUE SAFE & ALONE





Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t101-hen-ho-joo-humain-de-la-peinture-a-l-explosif#768

MessageSujet: Re: Half dead ∞ FBnoel2015    Sam 4 Juin - 23:51



Half dead ∞ FBnoel2015
**Vyk**



 Recouvert de neige, si personne ne l'avait trouvé, il n'aurait pas passé la nuit. Un cerveau en or, des mains en or et une résistance corporelle proche de 2. rien de trés glorieux. S'il avait été conscient, il aurait envié ces hommes qui font la guerre sans mal. Il aurait envié ces gens qui se relève et qui peuvent vivre avec presque rien. Mais le sommeil l'avait pris. Froid. Douloureux, comme si chacun de ses membres devenaient durs comme de la pierre... la fin. Alors on ressent ça?Quand on meurt? Il a peur. Mais il est à bout de force. Il ne sait plus s'il doit se battre ou se laisser aller. Il parait que ça fait moins mal quand on ne lutte pas. Une larme, puis deux, inconsciente, qui gèle presque sur son visage pâle sous cette enveloppe de fourrure et de capitonnage de tissu qui ne sont plus suffisants... Alors il abandonne... l'absence de drogue ne lui permet plus d'avoir la volonté. La première fois et la dernière fois de sa vie qu'il laisse tomber. Il pue, il est sale, il est froid, il ne vaut plus rien .

Et pourtant quelqu'un approche.

Il ne l'entend pas, il n'est plus là. Il sent sa capuche bouger, et une pression sur son manteau mais il ne sent pas la chaleur de cette dernière. Le "tu m'entends" le fait à peine réagir, plongé dans son errance sombre, il pense à un ange, ou autre chose qui vient chercher son âme en plein délire d'état second. Tout se cumule et il n'a pas la force d'ouvrir les yeux. Vu son poids et la différence de carrure, c'est sans mal que l'inconnu le soulève. Un mètre soixante seize, pour juste une cinquantaine de kilos à ce moment là , rien de glorieux. Pas de nourriture, pas de commodités, la drogue, autant de choses qui peuvent détruire une personne lentement.... Si jeune et si détruit... mais ce n'est pas irréversible, l'autre ne le sait pas encore mais il n'a rien voulu de tout ça. Son visage vacille contre l'épaule de son sauveur fortuit et ses bras tombent dans le vide. Un pantin à la gueule d'ange blanchi.  Son peu de vie lui laisse ressentir la chaleur du cou qu'il y a à coté, les minutes passent et il se sent balotter, il a moins froid, même s'il est encore gelé... il a quitté le sol... c'est qui. Un connard? Un violeur? Un type qui veut le foutre sur le trottoir? Plutôt crevé que faire putain de bitume... jamais. Il n'a pas la force suffisante pour relever le bras contre son ventre, mais son visage se courbe un peu par reflexe et il sent la chaleur. Elle est si proche... le début des enfers?

Bientôt le froid de la neige, du dehors, le vent, tout ça disparait. La raison? Il l'ignore, il n'est plus dehors. Pourquoi... Sa peur s'accentue dans sa demi inconscience... Il veut se réveiller mais c'est tellement dur... Son corps recommence à trembler, sortant de cette torpeur mortelle, mais il a encore les yeux fermés et aucun réflexe.... Il entend les pas. Un seul homme. Il est sacrément balèze pour le porter comme ça, comme s'il était une vulgaire gosse de 8 ans...

Son dos épouse une masse molle. Où est-ce qu'il est ... ça sent bizarre, un odeur de vieux bâtiment, de poussière, des sons lui arrive et sa joue qui se love dans ce qui ressemble à un coussin chaud... Il veut bien mourir ici en fait , si c'est ça le courroux du jugement dernier... Ses doigts bougent un peu mais il ne bouge guère plus... ses lèvres osant à peine se mouvoir de peur de se déchirer.  Puis les choses changent et la silhouette revient. Que va-t-il lui faire? Il se sent malmener , complètement dans les vappes et s''écrase contre le torse en face. Il est clairement plus grand c'est indéniable et plus musclé aussi mais ça n'est qu'un constat stupide. Il se fait ôter de son manteau si chaud et épais , devenu prison de glace une fois gelé et trempé... Puis son pull et son débardeur et rallongé à même la texture moelleuse. Il ne sait pas ce que c'est un canapé, un lit. Ça pourrait être une paillasse par terre que ce serait aussi parfait... il n'avait pas dormi autre que dans la rue cette dernière année, complètement flippé par l'idée de se faire piéger... Son torse gonfle un peu plus...il est frigorifié... il va le laisser comme ça? Par réflexe... il ramène sa main abimée sur le coté de son visage pour en cacher le faciès, laissant ses tatouages au regard de l'inconnu. Tourné sur le coté, il a honte de ce qu'il est devenu, outrageusement honte, maigre et défoncé, les bras bleuis par endroit... une raclure qui a été ramassé pour on ne sait quel projet funeste qui sait. il a peur de ce qu'on va lui demander, lui faire. Dans une condition normal, il se serait défendu sans mal... mais pas là , il en était incapable.






FUCKIN'STREET'ARTIST
LET'S PLAY WITH BOMBS
no matter wich ones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jang Vyk
α ALPHA
PROFIL

get to know me
26/05/2016
158
24
16/03/1993
Im Jae Bum - GOT7



Sujets en cours :
all in for you - ft bang autumn
oh, flower you are so sweet - ft park eun ji
grass ain't greener - ft kim c. alix
half dead - ft hen ho joo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t56-jung-vyk-i-ll-eat-you-up#225

MessageSujet: Re: Half dead ∞ FBnoel2015    Lun 6 Juin - 22:06

HALF DEAD
Flashback.



Tenue ◆ L’humain avait l’air mal, très mal. Au bout de sa vie, tout simplement. Vyk n’était même pas sûr qu’il ait encore la force de résister bien longtemps. Qui sait d’ailleurs, peut-être avait-il envie de disparaître à tout jamais, peut-être que la mort le séduisait ? Après l’avoir posé une première fois sur le lit de l’infirmerie improvisée du QG iriel, le brun partit chercher de quoi prendre soin de lui. Curieux de naissance, monsieur avait quelques connaissances en médecine mais, ce qui allait l’aider aujourd’hui, c’était surtout sa connaissance de l’homme en général. De la drogue, une sous-alimentation, le froid ; rien qui ne nécessite les soins d’un chirurgien, il allait pouvoir le soigner lui-même et plus vite que la lumière. Revenant avec une seringue, des pochettes transparentes, des cotons et j’en passe, il fit un signe de tête pour avertir une louve qui était de garde, lui faisant comprendre tacitement qu’il pouvait se charger de tout ça sans se faire aider. C’était un Delta, après tout, et un Delta cultivé s’il-vous-plaît, il pouvait amplement gérer cette situation. Déposant tout son matériel sur la table à côté du lit, l’hybride déshabilla la victime pour avoir un accès à son corps, ne faisant pas vraiment attention aux détails. Là, l’urgence, c’était de piquer l’aiguille dans ses veines et de purifier son être, c’est tout. Et de le nourrir aussi, tiens. Il remarqua que la faible créature se cachait le visage, apparemment honteuse. Est-ce qu’elle arrivait à le voir ou est-ce qu’elle dormait à moitié ? Vyk n’aurait su le dire et, n’ayant pas sincèrement de temps à perdre, il posa sa main chaude sur son avant-bras : s’il ne le voyait pas, il l’entendrait peut-être. Il ne l’avait pas emmené ici pour le violer, le découper ou je ne sais quelle autre histoire tordue. Il allait juste le remettre sur jambes.

« Tu ne crains plus rien, dors, je te soigne. » Après s’être occupé de tout ce qui concernait la drogue que cet imbécile avait utilisé pendant probablement de très longs mois, il lui planta un tuyau sous la peau pour le faire manger sans qu’il ne soit contraint de faire le moindre effort. Ce n’était pas douloureux, ça piquait un peu mais sûrement beaucoup moins que des jours dehors avec un temps aussi mordant que l’actuel. Voilà maintenant que l’humain était relié à deux pochettes : d’un côté, une qui le nourrissait et, de l’autre, une qui s’occupait de récupérer tout le poison qui empoisonnait ses veines. Lâchant un soupire, le Delta passa une main sur son front, la température de son corps continuant de monter. Il n’était pas habitué à prendre à semi-mort sous son aile tous les jours, c’était éprouvant. Mais, maintenant que le drogué pouvait enfin se reposer un peu, Vyk le recouvra d’une couverture chauffante puis se posa sur une chaise à ses côtés pour veiller toute la nuit. Il n’était pas du genre à faire les choses à moitié. Il l’avait trouvé, il l’avait soigné, maintenant il allait attendre qu’il dorme un peu et que son corps se purifie, puis il le ferait prendre un bas pour le décrasser et lui enfiler des fringues moelleuses et chaudes. Ses prunelles d’encre fixées sur l’humain, il hésita à lui poser des questions : il avait besoin de dormir, ce n’était pas le moment de l’embêter, hein ? « Peux-tu juste me dire ton prénom, dis ? » Souffla-t-il, pas trop fort pour ne pas trop le perturber, ses bras se croisant sur sa poitrine.  Ce que son prénom allait lui apporter ? Pas grand-chose même si ça allait lui permettre de faire quelques recherches, mais c’était surtout pour aider la victime à se rappeler de qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hen Ho Joo
HUMAIN
PROFIL

get to know me
30/05/2016
84
Band Il Nam
28
30/07/1989
GD




ERRER EST HUMAIN
PARDONNER EST DIVIN

J'AI VU LES MIENS
ME LAISSER CREVER
COMME UNE CHAROGNE

ET EUX M'ONT RAMASSÉ

NE ME DEMANDEZ PAS
D'AIMER CEUX DE MON ESPÈCE
JE PRÉFÈRE VIVRE EN DANGER
QUE SAFE & ALONE





Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t101-hen-ho-joo-humain-de-la-peinture-a-l-explosif#768

MessageSujet: Re: Half dead ∞ FBnoel2015    Lun 13 Juin - 18:46



Half dead ∞ FBnoel2015
**Vyk**



A sa merci , Hojoo aurait pu clairement subir n'importe quoi de la part de cet homme en face. D'où lui venait cette impression que l'autre était bien plus fort? Est-ce seulement parce qu'il était au bord de la mort? Le jeune toxico n'était même pas conscient du lieu où il était alors comment aurait-il pu avoir conscience du reste. Il ne pensait d'ailleurs pas qu'on puisse le perfuser dans un endroit pareil. Le perfuser tout court, lui dont les bleus n'étaient de simples coups mais bien les marques des anciennes piqures...  L'homme qui l'avait sauver n'avait-il pas conscience qu'il ne pourrait pas le soigner comme ça? Que la magie n'existe pas ? Et que pour purifier un sang il fallait lui en transfuser au moins deux poches et faire passer ce sang dans une machine qui retenait les toxines, ce qui en soit était une technique longue et extrèmement couteuse, ce qui expliquait aussi on ne l'utilisait pas sur les toxico ? Et puis ... il n'était pas empoissonné... ce serait comme si oter la clope à un accro du tabac pour faire l'affaire. L'intention de l'homme était louable mais ne servirait pas à grand chose excepté à redonner un peu de force au  petit brun grâce aux poches annexes. Il faut dire que Hojoo ne réagit même pas à la piqure, pensant que c'était une dose de drogue, et se disant que son malaise horrible passerait bientôt.

Et en fait non... Il le soigne? Il dit qu'il le soigne? Seulement il faudrait plusieurs semaines de cure de déxyntoxication pour faire partir cette dépendance à l'héroine. Une drogue dure chère et destructrice... ce serait tellement facile si on pouvait ôter tout ça comme ça... En réalité, l'héroine, il n'en avait plus une goutte dans les veines, ce qui en soit n'était pas si mal ,mais sa dépendance était là et son état de manque allait être insupportable à encaisser, autant pour lui que pour son entourage. Peut être que l'homme en face de lui était bien décidé à le soigner mais avait-il mesuré l'ampleur du stress que Hojoo allait devoir encaisser et la douleur que tout son corps allait hurler aussi. C'était un gars gentil , il ne voulait de mal à personne... mais... l'état de manque peut changer une personne... il s'en voulait d'avance... tellement. Il savait que ça allait arriver et son être grondait déjà en silence. Il n'avait pas non plus idée de ce qu'il avait en face.

Les yeux clos, il ne réveilla pas pendant de longue minutes, son corps se réchauffant un peu. Il émit un léger souffle quand l'autre lui toucha le front , le bras pendant tendu dans le vide avec les tubes de greffés au bout de cathéter. Il entendit la question mais ne répondit pas. Pas tout de suite, comme si le temps de réaction était largement rallongé. Alors il attendit. Comprendre la question. Trouver la réponse. Il avait quel âge déjà... c'était son nom la question... Il avait les lèvres gravement gercées et les bouger relevait du défi mais il laissa un mot passer dix minutes après la question, laissant le temps à Vyk de penser à son sommeil.
"Pardon....."

Non, c'est pas la bonne réponse ça, tu fous quoi? Il se souvient même plus de la question, il l'a stocké, elle ressortira peut-être plus tard. Mais pour le moment, il s'excuse, il sait pas à qui ni pourquoi mais il le fait. La seule erreur de sa vie a été d'accepter d'aller à cette fête pour clore son master. La seule erreur de sa vie a été de dire sans cesse non à ce gros con. Ou peut-être que c'est celle d'avoir eu des sentiments pour cette poufiasse richissime qui l'a largué sans jamais le croire? Ou peut-être de n'avoir tenu tête à son père? Ou... il ne sait plus, y'en a un peu trop des "seule erreur" d'un coup, il est perdu... il a envie de vomir, et de dormir, ou peut-être les deux, il sait plus trop non plus... il s'assoupit.

*

Quelques heures plus tard , les tremblements reprennent doucement mais pas pour la bonne raison... Non, là , c'est son manque qui revient. Il a dormi, beaucoup... Il ne sait pas combien d'heure en fait mais on dirait que dehors, il fait encore nuit. On est le lendemain. En fait il a presque dormi 24 h. Il a des frissons et sa bouche est pâteuse... Il bouge un peu les doigts. Il a chaud. De quand date cette sensation...? Et il est bien là dans ce truc mou, même s'il a envie de pisser et aussi de manger et ... il veut une dose... Il ouvre doucement les yeux, fixant le vide, dans le coltard. Il a le regard vaseux à moitié fermé mais il distingue les choses, dont quelques silhouettes qui passent et ces tubes dans son bras... il est où... Il ne bouge pas, il se contente d'observer ce qu'il a devant lui et tire les couvertures jusqu'à son menton comme un gosse, profitant de cette chaleur douce pour y enfouir le nez et refermer les yeux. Si c'est le paradis, c'est moins cool que ce qu'il aurait imaginé, mais ça lui va quand même.






FUCKIN'STREET'ARTIST
LET'S PLAY WITH BOMBS
no matter wich ones

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PROFIL

get to know me
◆ ◆

MessageSujet: Re: Half dead ∞ FBnoel2015    

Revenir en haut Aller en bas
 

Half dead ∞ FBnoel2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Roleplay :: Zone urbaine :: Namyangju :: Verona Opera-