AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 Basic instinct FEAT Keith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Bae Sun Hee
HUMAIN
PROFIL

get to know me
27/06/2016
16
24
03/09/1993
Go Sang Gil



Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t214-bae-sun-hee-snow-song#2152

MessageSujet: Basic instinct FEAT Keith    Jeu 30 Juin - 16:43

basic instinct
Keith & Sun Hee
Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !

C’était une belle nuit et j’avais réussi à échapper aux griffes surprotectrices de ma mère. Oui les griffes c’était le mot exact. Mon père n’était qu’une sale raclure des bas-fonds, alors elle avait reporté tout son amour sur moi. Je ne m’en plaignais pas et je ne lui en voulais pas. J’avais seulement besoin de respirer, faire un pas sans entendre que si je ne faisais pas attention, les vilains Yazur allaient me manger tout cru. Je crois que c’était en me racontant toutes ces choses qu’elle avait éveillé cette curiosité en moi concernant cette meute. J’avais pris l’habitude de me sauver dans mon coin la nuit, bien qu’elle puisse repérer mon odeur et entendre chacun de mes pas. Elle faisait simplement semblant de ne pas entendre.

Je n’étais plus un enfant, mais je n’avais rien que mon beau sourire et mon petit cul moulé dans un jean trop serré pour me sortir d’une mauvaise situation. Face à un loup, je ne valais rien, je ne ferai jamais le poids. La séduction était ma seule arme et j’avais appris à l’utiliser. Je vagabondais dans les rues, au gré de mes envies. Je n’avais plus peur maintenant. Les bruits ne me faisaient plus sursauter, et je ne me mettais plus à courir en sentant une présence derrière moi. Mon enfance au milieu des loups avait été un peu mouvementée mais je m’y sentais comme chez moi et c’était le plus important.

Je suivais un petit groupe de gens devant moi, jusqu’à ce que comprenne qu’ils se rendaient à l’arène. Je n’avais jamais été violent et je ne me mettais que très rarement en colère. Je ne savais pas faire ça, donner des coups et hurler sur les autres. Il fallait vraiment me pousser à bout pour que j’explose et ce n’était pas chose aisée. J’avais ce caractère énervant du type ouvert qui parle un peu trop et assez têtu, voire, carrément borné. Je n’avais pas les mêmes habitudes que la meute, j’aimais dormir la nuit et sortir le jour, manger dans des bons restaurants et ne pas courir après une biche ou un être humain pour planter mes canines dans sa gorges et la lui arracher. J’étais un simple humain. Pourtant ce soir je me sentais le courage d’y aller. De rentrer et de regarder ces combats violents. Quelques-uns de mes amis m’y avait emmené une fois et je n’en vais pas garder un bon souvenir. J’étais plus chaton que tigre. Tout était là le problème.

Je me faufilais dans l’usine entendant déjà les hurlements de ceux qui avaient beaucoup trop bu. L’alcool et moi n’étions pas très amis. Après quelques verres, je ne me contrôlais plus et surtout mes souvenirs disparaissaient le lendemain pour laisser place à un gros blackout. Sans m’en rendre compte je descendais au sous-sol, attiré par les cris et les encouragements. Est-ce que je prenais des risques ? Sûrement. Mais il était temps que je m’endurcisse un peu. Je me frayais un chemin au milieu des loups surexcité jusqu’à en repérer un en particulier. Premièrement, il était beau. Il avait cette beauté froide et détachée qui m’attirait. Deuxièmement, c’était un Yazur, je pouvais le sentir à des kilomètres. Je n’en avais jamais abordé un. Je n’avais pas le droit. Mais ce soir, je m’accordais ce droit. Je me glissais discrètement à ses côtés et levait la tête pour mieux l’observer.

« Salut. »

Simple et efficace. Je n’allais pas me perdre dans une tirade de cinq minutes pour raconter comment j’étais arrivé ici. Je sentais mon cœur s’emballer dans ma poitrine. C’était la première fois que j’étais si proche et il n’avait pas l’air d’un tueur sanguinaire comme essayait de me le faire croire ma mère. Le combat ne m’intéressait pas. Je restais là, figé, mon regard posé sur lui. Je ne savais pas si je devais encore parler ou attendre son autorisation. Je sentais l’adrénaline monter en moi. Ce serait une très bonne nuit.
Made by Neon Demon




WILD HEART
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
04/06/2016
119
23
09/04/1994
lee joo heon (c)calimena



RussellYun KimAlixlinnHyera

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t130-im-keith-c-est-l-truc-trapu-qui-prend-aux-tripes

MessageSujet: Re: Basic instinct FEAT Keith    Jeu 30 Juin - 21:13

ft.
BAE Sun Hee
« basic instinct »
Je veux que tu saches, au lieu d’en avoir peur, que tu saches que tu mourras un jour.
Ici, que nous soyons yazur ou iriel, cela ne fait pas de différence. Des cris, des grognements, la foule qui applaudit, qui pousse, bois, le bruit des coups, des os qui se brisent, l'odeur du sang mêlée à celle de l'alcool, nous nous exaltons ensemble, la différence qui nous sépare n'existe plus.  Je prend une profonde inspiration, m’imprégnant de cette ambiance. Un grand sourire aux lèvres que je m'avance dans le sous-sol de cette usine désaffectée, me frayant un chemin au premier rang. Je veux voir ce combat, participer au prochain, me défouler tant que je le peux et m'abandonner face à mes pulsions violentes. Une canette de bière à la main, je rejoins les autres, encourageant le loup de mon clan, un petit oméga, il doit à peine avoir dix-sept ans. Il est en train de littéralement se faire défoncer la gueule par l'iriel qui semble un poil plus âgé que lui. Ce doit être son premier combat, une chose est certaine, il faut que je mémorise son visage. C'est inadmissible de perdre face à quelqu'un du clan adverse. En rentrant, je lui réserverai un entrainement dont seul mon père et moi avons le secret. Un bruit de craquement raisonne lorsque le poing de son adversaire rencontre sa mâchoire. L'enfant tombe au sol, mon visage se faisant éclabousser par un de ses cracha sanguin involontaire. Je grogne. "C'est pas possible ça! Relève toi gamin! Démonte lui la tronche!" Oui, je suis en colère. En colère contre ce pauvre gosse qui a voulu faire ses preuves. D'ailleurs, il est mal en point. L'arbitre siffle l'arrêt du combat et je retire mon cuir et mon débardeur pour lui jeter au visage. Mon objectif, sauver l'honneur des Yazurs. "Je prend le suivant!" Je m'exclame, remonté à bloc, priant pour que mon adversaire soit du clan opposé.

Je me met en garde, sautillant sur la pointe des pieds pour m'échauffer, bougeant la tête nerveusement pour me faire craquer le cou quand enfin quelqu'un s'avance. Un Yazur. Ce n'est pas ce détail qui va entacher ma joie. Ô non. Mon sourire s'élargit alors que mes crocs sortent. Je viens lécher mes dents, attendant le coup de sifflet de l’arbitre. Le combat commence. La foule est en délire, criant plus fort à chaque coups donnés et reçus. Au début, je ménage mon adversaire, lui laissant espérer qu'il a ses chances jusqu'à ce j'oublie la foule pour vraiment me donner à fond. C'est la bouche pleine de sang et le visage griffé que je sors vainqueur du combat. Ce n'est pas une grande surprise après tout, je m’entraîne au combat depuis l'âge de quatre ans et sans un entrainement intensif, je n'aurais jamais pu me propulser au rang de béta aussi rapidement.

Le combat fini, je me rhabille pour aller chercher une autre bière. Je me suis défoulé autant que j'ai pu, maintenant c'est le moment de boire. J’enchaîne boisson sur boisson, restant dans mon coin tout en appréciant le spectacle qui s'offre à moi. Soudain, une voix s'élève. Elle est proche. Est-ce à moi que l'on s'est adressé? Je ne reconnais ni l'odeur qui s'émane de cette personne ni sa voix pourtant, elle a attiré mon attention. Je pose mon regard sur l'inconnu. "Hm." J'arque un sourcil, buvant une nouvelle gorgée de ma boisson. "Tu veux quoi gamin?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bae Sun Hee
HUMAIN
PROFIL

get to know me
27/06/2016
16
24
03/09/1993
Go Sang Gil



Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t214-bae-sun-hee-snow-song#2152

MessageSujet: Re: Basic instinct FEAT Keith    Ven 1 Juil - 14:34

basic instinct
Keith & Sun Hee
Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !

Cette ambiance pleine de testostérone ne me correspondait pas vraiment. Le sang, la transpiration, la bave, plus j’en étais loin et mieux je portais. Pourtant je me trouvais là, au milieu des loups déchainés laissant leurs pulsions les contrôler. Je n’arrivais pas à comprendre, car les seules pulsions que j’avais n’avaient vraiment rien à voir avec la violence.

A peine rentré, ma mère saurait où je m’étais rendu et je serai mort, alors il ne fallait pas précipiter le départ et profiter de mes derniers instants. Aborder un Yazur en territoire neutre était tout de même moins dangereux que de s’approcher de leur frontière. Je ne m’y étais pas encore risqué mais ce n’était qu’une question de temps. Vivre au milieu des bêtes vous donnait un certain sentiment de puissance et d’inconscience.

Il était beaucoup plus grand, beaucoup plus solide que moi. Il dégageait une aura qui m’empêchait de détourner le regard. Il était de ceux qui savaient se faire obéir, je ressentais une autorité naturelle qui me faisait sourire légèrement. Ses yeux posés sur moi me faisait frissonner jusqu’à l’échine. J’étais dingue ou idiot, peut être les deux. En temps normal j’étais raisonnable, je savais où étaient mes limites. L’adrénaline m’avait poussé et je me retrouvais à fixer un loup qui pouvais me faire disparaître en quelques secondes. Je fronçais les sourcils à l’entente du mot gamin. Certes, j’étais jeune et niveau âge je n’atteindrai jamais le sien, mais je n’étais plus un enfant. Je soupirais légèrement. Tout le monde me prenait vraiment pour un petit gringalet. J’étais vexé.

Ce que je voulais ? Un ordinateur portable, un nouveau téléphone, une paire de basket rouge et pourquoi pas un nouveau pantalon ! La liste était longue, mais je n’osais plaisanter. Il fallait d’abord tâter le terrain. Voir si mon futur ami avait de l’humour. Je n’étais pas tellement sûr, son visage fermé me conseillait de la fermer et de foutre le camp. Mais non, mon instinct presque inexistant me poussait à rester à ses côtés.

« Je t’ai trouvé beau, alors je me suis dit que j’allais venir te parler. »

Je haussais les épaules comme si ma réponse coulait de source et qu’il ne pouvait pas en être autrement. C’était évident. Quel idiot. Je ne le connaissais pas, je le tutoyais, je me sentais vraiment pousser des ailes.

« Je m’appelle Sun Hee »

Je lui offrais un sourire, sans préciser d’où je venais, il s’en rendrait compte assez vite. Je me disais que s’il buvait encore un peu il pourrait peut-être faire semblant de ne pas voir que je n’étais qu’un humain. De la bouffe sur patte, buffet à volonté. J’attrapais une mèche de cheveux dans ma nuque, pour l’enrouler autour de mon doigt. Je ne me sentais pas très à l’aise et ce n’était pas lui qui arriverait à me détendre. J’étais curieux de connaître son nom. Le bruit des os cassés et des mâchoires fracassées me faisaient sursauter. Je n’avais jamais appris à me battre, je me chamaillais tout au plus avec quelques membres de la meute. Les cicatrices c’étaient sexy chez les autres !

« Ca fait quoi de se battre comme ça ? »

Qu’est-ce qu’on ressentait ? Qu’est-ce que ça apportait ? Enfant, je rêvais d’être un loup, d’être comme les autres, de ne pas être mis à part pour la chasse. Je voulais courir, hurler dans la nuit, mais non, je restais dans mon lit avec un verre de chocolat chaud. Je m’y étais fait, mais j’avais toujours ce manque de ne pas ressentir les mêmes choses, les mêmes envies. Ma mère voulait que je reste humain, que je profite de ma vie. C’était ce que je faisais. Mon côté sauvage était à peu près le même qu’un ourson. Sunny l’ourson.
Made by Neon Demon




WILD HEART
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
04/06/2016
119
23
09/04/1994
lee joo heon (c)calimena



RussellYun KimAlixlinnHyera

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasingthemoon.forumactif.org/t130-im-keith-c-est-l-truc-trapu-qui-prend-aux-tripes

MessageSujet: Re: Basic instinct FEAT Keith    Sam 2 Juil - 22:30

ft.
BAE Sun Hee
« basic instinct »
Je veux que tu saches, au lieu d’en avoir peur, que tu saches que tu mourras un jour.
Je continue de boire, levant légèrement la tête pour vider ma canette. Il me répond. Au moins, ce gars à le mérite d'être franc. C'est d'ailleurs la première fois qu'on me fait ce genre de réflexion aussi ouvertement. Enfin, non, des filles yazurs convoitant la place de bêta avaient déjà dû me le dire, mais cela n'avait aucune valeur à mes yeux. Le fait qu'un homme, bien que ce dernier soit androgyne me fasse une avance comme celle-ci et dans un endroit comme celui-ci me surprend. J'en crache même ma boisson sur le sol. Clignant des yeux, je le regarde perplexe tout en essuyant ma bouche. Et c'est qu'il continue le bougre, se présentant. Je lui offre un sourire moqueur. Je titube, m'avançant vers lui pour me baisser au niveau de son cou, reniflant son odeur. Un humain. J'éclate de rire. C'est plutôt rare de voir un humain aussi entreprenant dans ce genre d'endroit qui plus est. Je me recule, m'appuyant contre le mur pour glisser contre ce dernier, posant mon cul sur le sol. A mes côtés, une glacière pleine. J'écrase le petit contenant métallique se trouvant dans ma main gauche pour le jeter plus loin, me servant à nouveau. L'humain a l'air curieux et moi je suis de bonne humeur alors je l'invite d'un geste de la main à s'asseoir à mes côtés. "Keith. J'm'appel Im Keith." Mon regard sombre se pose sur lui alors que je lui offre un sourire un peu plus conviviale que le précédent. Je prend une gorgée avant de lui tendre ma boisson. "Ça fait du bien!" Je m'exclame. Dans ce genre de situation, il peut penser que je parle de la boisson alors que je viens à peine de répondre à sa question. Mes idées s'embrouillent un peu. Avant que cet humain vienne m'adresser la parole, je n'ai pas eu la main légère sur la boisson. Résultat, je ne vois plus très clair et le fait qu'un humain soit en train de me parler ne me dérange pas plus que ça. Ah! Les joies de l'alcool.

Je lui adresse un grand sourire buvant à nouveau. "Si tu veux tant savoir ce que ça fait, on peut se battre si tu veux!" Je ne me rend pas compte de ce que je viens de lui proposer. En temps normal, jamais je n'aurais proposé à un humain ce genre de chose. Je me connais, avec ma force, je risquerai de le tuer en un coup mais là, à ce moment, cela m'échappe. Pour moi, il devient un de mes égal et je ricane, portant mon regard sur la foule qui semble bien trop excité par le combat. Il doit se passer quelque chose d’intéressant. Doucement, je lui donne un coup de coude pour attirer son attention. "Hé l'Humain Sun Machin! On va voir?" Je ne me souviens pas de son nom mais il y a du progrès, j'ai au moins retenu la première particule. En temps normal, je n'aurais même pas prit la peine de répondre à cet humain et l'inviter à se joindre à moi encore moins.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PROFIL

get to know me
◆ ◆

MessageSujet: Re: Basic instinct FEAT Keith    

Revenir en haut Aller en bas
 

Basic instinct FEAT Keith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Roleplay :: Zone urbaine :: Seoul :: Boreumdal Round-